GALLEN-KALLELA;  GABORI Sally; GAROUSTE Gérard; GAUGUIN Paul; GIORDANO Luca;  LE GRECO

HOCKNEY David; 

ITURBIDE Graciela;


 

Exposition Sally Gabori

affiche expo Sally Gabori

 

Elle s'appelle Mirdidingkingathi Juwarnda Sally Gabori et elle est la star de l'exposition de la Fondation Cartier. Du 3 juillet au 6 novembre 2022, venez découvrir le travail de cette artiste australienne aborigène exceptionnelle !

Cette exposition retrace les œuvres de l’artiste arborigène qui porte le même nom que l’expo, et qui représentent son île natale, le nord de l'Australie, l'histoire de sa communauté ; les Kaiadilt, ses croyances... C’est la première fois que cette exposition est emmenée en dehors de l’Australie.

Si certains sont convaincus qu’une vie entière consacrée à la peinture est nécessaire pour parvenir au sommet de son art, voilà une plasticienne qui nous prouve joyeusement le contraire. Ses aplats de couleurs, apposés sur des toiles lumineuses et éclatantes de mélancolie, pourraient laisser penser une pratique de longue date, aux cimes de l’inné, de la vocation. Pourtant, ce n’est qu’au lendemain de sa 80e année en 2005  que Sally Gabori se saisit pour la première fois d’un pinceau, qu’elle ne posera plus jamais jusqu’à sa disparition en 2015.

Sally Gabori a peint près de 2000 tableaux. Une créativité hors norme, mais surtout, un talent touchant, qui ont permis à ses œuvres d'accéder au-devant de la scène artistique contemporaine. L'aborigène est aujourd'hui l'une des grandes figures de l'art australien.

 

Cliquez sur l'image pour découvrir cette femme au destin extraordinaire 

Exposition Graciela ITURBIDE

affiche expo Graciela Iturbide

Prophète en son pays, la photographe mexicaine Graciela Iturbide, 80 ans, multiprimée, mène une enquête aux frontières du réel, à égale distance de la chronique et de la fable. Ses clichés sont présentés à Paris à la Fondation Cartier pour l'art contemporain du 12 février jusqu'au 29 mai 2022.

Pourquoi ce titre "Heliotropo 37" ? Tout simplement, car c’est l’adresse du studio de l’artiste depuis plusieurs années. C’est en effet au 37 calle Heliotropo à Mexico, que Graciela Iturbide a pris l’habitude de travailler ; un édifice en brique créé en 2016 par son fils, l’architecte Mauricio Rocha qui est d’ailleurs à l’origine de la scénographie de l’exposition. Il a transformé les lieux en un temple moderne, avec de hauts murs peints à la chaux, troués par des fentes verticales qui invitent la lumière du jardin. Un écrin qui résonne avec les photos méditatives que Graciela Iturbide a prises à travers le monde, trouvant une poésie dans les choses simples du quotidien, sans jamais basculer dans le symbolique pesant ou l’ésotérisme. Une leçon de simplicité et de grâce peut-être héritée de son maître, le photographe Manuel Alvarez Bravo.

Au rez-de-chaussée de la Fondation Cartier, on ne sait pas trop où mènent les photographies de Graciela Iturbide : au Mexique, certes, mais aussi en Inde, aux Etats-Unis, à Rome. Le lieu n’est pas très important dans ces grandes photos noir et blanc carrées où les vestes sont suspendues dans les airs, les fils électriques tracent des dessins géométriques et les poissons volent en bancs, comme les couteaux.'idée derrière cette exposition : "étudier de manière plus approfondie la question de la relation de l’artiste à la nature, qui évolue au cours sa carrière".

  Cliquez sur l'image pour aller à la rencontre de cette très grande photographe

Exposition David HOCKNEY

Expo David Hockney

 

David Hockney pose ses valises au Musée de l’Orangerie du 13-10-2021 au 14-02-2022,  déclinant les saisons dans une fresque monumentale de près de 90 mètres de long.

Suivant la démarche des maîtres de l'impressionnisme, il a réalisé cette succession de paysages normands en capturant les effets de lumière et les changements climatiques du pays d'Auge.

Les fleurs, les pommes, la pluie, la neige… Sa maison (en Normandie), son jardin et la campagne environnante. Avec lui nous quittons un quotidien étouffant et sans perspective. Hockney nous raconte une nature immuable, jouant sur les effets de lumière, déclinant les variations atmosphériques.

 Cliquez sur l'image pour visualiser cette exposition.

Exposition GALLEN-KALLELA  -Mythes et nature-

Affiche expo Gallen Kallela

L'exposition Gallen-Kallela : l’âme finlandaise et ses légendes se déroule  au musée Jacquemart-André du 11 mars 2022 au  25 juilet 2022.

"Akseli Gallen-Kallela (1865-1931) a su représenter la Finlande avec un lyrisme incomparable. Tournant le dos à la modernité urbaine il a ancré son œuvre dans une nature sauvage, suivant le déroulé des saisons et prenant pour motif les denses forêts et les innombrables lacs finlandais. Le peintre s’est formé à Helsinki, puis à Paris au sein de l’académie Julian et de l’atelier Cormon. Une influence qui se retrouve dans des scènes de genre au goût naturaliste mettant à l’honneur la paysannerie finlandaise."

L'idée derrière cette exposition : "étudier de manière plus approfondie la question de la relation de l’artiste à la nature, qui évolue au cours sa carrière"

  Cliquez sur l'image pour aller à la découverte des oeuvres de ce peintre

Exposition Luca Giordanoaffiche expo Luca Giordano -Le triomphe de la peinture romaine-

Le Petit Palais présente du 14 Novembre  2019 au 23 février 2020la première rétrospective en France consacrée au peintre napolitain Luca Giordano (1634-1705).

"Définir Luca Giordano en quelques mots est facile. Né et mort à Naples, sa carrière fut prolifique et réussie. Fils d’un peintre, très vite remarqué pour sa dextérité, il séjourne longuement à Rome, Parme, Florence et surtout à Venise, étudiant les maîtres du XVIe siècle et de la première moitié du XVIIe, les Flamands autant que les Italiens. Avant même ses voyages, il reçoit ses premières commandes à Naples en 1664. De ce moment jusqu’à sa mort, il en exécute d’innombrables pour églises et palais aristocratiques et royaux, dans sa ville, puis à Venise et un peu partout en Italie, et encore en Espagne où il s’établit de 1692 à 1702 et est promu premier peintre du roi Charles II. Il est réputé avoir produit autour d’un millier d’œuvres, à fresque et à l’huile sur toile, seul ou avec l’aide d’assistants. Ainsi est-il sans doute l’artiste le plus en vue de la seconde moitié du XVIIe siècle dans l’Europe du Sud."

Assurément baroque, l’art de Luca Giordano émeut, fait trembler de peur ou de désir, sans jamais pourtant se départir d’une certaine sobriété dans les formes et les couleurs. Une vingtaine de croquis préparatoires permettent aussi d’observer son génie plus intimement, tout en subtilité.

Cliquez sur l'image pour voir l'intégralité des oeuvres présentées à cette exposition

H.B.D.D (Ha Ba Dis Donc)

dernière mise à jour : 08/01/2023

Les images sur la page d'accueil ne sont qu'un reflet de quelques souvenirs d'artistes, de pays et autres que j'ai appréciés.

JSN Tendo 2 is designed by JoomlaShine.com | powered by JSN Sun Framework